Élections législatives dans les Pyrénées-Orientales : Chantal Bruzi, conseillère municipale d’opposition à Perpignan, se lance sur la 3e circonscription avec Pierre Bataille

Le casting des élections législatives dans les Pyrénées-Orientales continue de s’affiner. 

Pierre Bataille, candidat de la majorité présidentielle à l’élection législative des 12 et 19 juin sur la troisième circonscription des Pyrénées-Orientales, qui s’étend de Perpignan à la Cerdagne et au Capcir a choisi Chantal Bruzi pour suppléante.

Ancienne élue de Perpignan adjointe à la sécurité, sous le mandat de Jean-Marc Pujol, elle est la chef de file de l’opposition depuis l’élection de Louis Aliot à la mairie de Perpignan. Elle se lance aux côtés de Pierre Bataille dans les législatives dont elle assure apprécier  »les qualités humaines et les convictions« . La candidate Divers droite, qui n’est plus encartée Les Républicains depuis la défaite de Jean-Marc Pujol à sa réélection, se dit « convaincue que pour agir pour notre département, notre circonscription et pour la ville de Perpignan notamment, il faudra être au sein de la majorité présidentielle. Ce sera avec une majorité forte que nous serons les plus efficaces pour défendre les intérêts des Catalans et mener à bien tous les projets« .

Reste à savoir si, en cas de victoire, Chantal Bruzi restera à la tête de l’opposition lors des conseils municipaux perpignanais ? « C’est un choix que nous ferons plus tard avec les élus de Perpignan pour vous, répond-elle. Mais je considère que ce serait une force pour le groupe« .

A lire aussi :
Élections législatives dans les Pyrénées-Orientales : un partisan de Jean Lassalle candidat sur la 3e circonscription

A lire aussi :
Législatives dans les Pyrénées-Orientales : le casting 100% féminin du Rassemblement national

A lire aussi :
Élections législatives dans les Pyrénées-Orientales : L’Alternative soutient et rejoint l’Union populaire

A lire aussi :
Législatives dans les Pyrénées-Orientales – Nouvelle union populaire écologique et sociale : « Nous partons pour gouverner »