Err : Jean-Claude Possin nous a quittés

C’est une figure de la vie locale qui vient de nous quitter. Jean-Claude Possin s’est éteint à l’âge de 83 ans et a été jusqu’à sa disparition, combatif et courageux face à la maladie.

Native du Jura, sa famille s’installe à Toulouse. Il y débute des études d’architecte aux Beaux-Arts. Dans la Ville Rose, il a travaillé pour la Société des grands travaux de Marseille, a participé au chantier des Nouvelles Galeries ou encore aux travaux du couvent des frères Dominicains. Lors de ses obsèques, la maire Isidore Pyrato d’Err rappelait son parcours : « Au milieu des années 1960, avec ses parents, il découvre la Cerdagne, il ne la quittera plus. Il épousera Carmen en 1966 et ils eurent deux fils, Gérard et Bruno. Il travaillera à l’agence Douane Isal à Latour-de-Carol. Installé à Err, il rejoindra l’association Joseph-Sauvy en qualité de veilleur de nuit, puis de manipulateur Radio. Il deviendra administrateur de la MSA (Mutualité sociale agricole) et soutiendra avec pugnacité les dossiers de Cerdagne. » Passionné de chasse, de pêche, véritable épicurien, il participait activement au comité des fêtes. Il était également excellent cuisinier, « il avait même réalisé une paella géante au sommet du Puigmal à l’occasion des 30 ans du centre de vol en montagne ».

Très impliqué dans la vie communale, il avait été élu au conseil municipal durant un mandat, il était alors responsable des travaux mais surtout du déneigement, n’hésitant pas à prendre la fraise lors du gros épisode neigeux de janvier 1986. Mais les années qui ont marqué à tout jamais le cours de sa vie sont celles passées dans l’Armée et son ralliement aux troupes françaises en Algérie. Titulaires de nombreuses décorations, il a par la suite œuvré inlassablement au sein des associations d’Anciens combattants. Il a intégré et adhéré au monde patriotique et associatif, notamment la Fnaca (Fédération nationale des Anciens combattants Algérie, Maroc et Tunisie) dont il a présidé le comité Cerdagne Capcir. Il a été élu trésorier principal du bureau départemental. Lors des obsèques, son successeur, Marcel Carassus était présent ainsi que tous les adhérents du comité Fnaca Prades, regroupant désormais le Conflent, la Cerdagne et le Capcir pour lui rendre hommage. Le président départemental de la Fnaca, Marcel Loubat a rappelé : « Les valeurs morales qui l’ont animé toute sa vie ont été le don de soi, la tolérance, le respect, la loyauté ».

Nous nous souviendrons de toutes ses valeurs en pensant à Jean-Claude dont le départ laisse dans la peine sa famille, sa femme Carmen, ses fils Gérard, Bruno et leurs compagnes respectives Véronique et Corinne ainsi que ses petits-enfants, Jade, Thomas et Charline.