Exploitation du bois en forêt communale : une première locale à Llo

Durant cet automne, la commune a fait procéder à l’exploitation d’une coupe de bois de sa forêt, par le biais d’une méthode de commercialisation différente. Les bois sont triés sur coupe selon des critères de qualité, et orientés vers différents clients, transformateurs de la filière bois, qui ont signé des contrats d’approvisionnement avec l’Office national des forêts (ONF). La logique de transformation et de valorisation de proximité est une première locale.

Au mois d’octobre, une entreprise forestière a fait une coupe dans la forêt communale et traité les bois par lot. Une nouvelle stratégie de commercialisation a permis de valoriser la ressource locale sur des circuits courts d’utilisation. Cette opération, proposée par l’ONF à Llo apporte de multiples avantages aussi bien à la commune propriétaire qu’à la filière bois dans son ensemble. La période d’exploitation des bois est mieux maîtrisée ainsi que la conduite du chantier. L’ONF assure l’avance des frais d’exploitation jusqu’au reversement des recettes à la commune. La destination des produits issus de l’exploitation de la coupe est connue et reste dans une logique de transformation et de valorisation de proximité, échappant au grand export. « L’ONF nous a proposé de faire une coupe dans une forêt régénérée qui soit valorisée par une vente locale. C’est la première fois qu’une coupe de ce genre se fait en Cerdagne et Capcir », explique Jean-Marie Mas, maire de Llo, « bien sûr, cette proposition a intéressé le conseil municipal d’autant qu’elle participe à économiser le CO2. Tout a  été orchestré par l’ONF, lots, cubage et la forêt est restée très propre ».

Le stockage du bois en bordure de la parcelle a commencé et devrait s’achever en début d’été 2022
Le stockage du bois en bordure de la parcelle a commencé et devrait s’achever en début d’été 2022

Quatre produits valorisés et vendus en local

Cette récolte de bois a permis l’amélioration sylvicole de 14 hectares de pin à crochet, dont 10 hectares en première éclaircie. Quatre produits ont été valorisés et vendus par lot en local : piquets, poteaux, sciages et bois-énergie. Les volumes triés à destination du bois énergie seront proposés aux acteurs locaux pour intégrer un schéma court de consommation, sur un secteur géographique d’altitude pourvu de chaudières au bois, de collectivités ou privées. « Nous sommes contents de satisfaire en bois de chauffage pour les communes de Cerdagne et Capcir qui le désirent et d’avoir traité les lots de piquets et poteaux en local y compris avec l’Espagne dans un rayon maximum d’une centaine de kilomètres« , a ajouté le maire, « la forêt a été bien valorisée et d’une façon moins agressive que lors d’une coupe normale». L’évacuation des bois stockés en bordure de la parcelle a commencé et devrait s’achever en début d’été 2022, au gré des conditions météorologiques.