Font-Romeu – Odeillo : La Chouette (ex-Coq Hardi) a 100 ans !

En 1922, une ferme d’Odeillo devient l’hôtel Le Coq Hardi. 100 ans plus tard, le Coq s’est mué en Chouette et tient toujours la route ! L’établissement a deux activités, hébergement en gîte d’étape et restaurant bar.

Lionel Thual a repris la Chouette en mai 2007. « Le passage de la crise de 2008 a été assez difficile. Je reste le dernier commerce ouvert à l’année à Odeillo. Il faut se battre pour que la Maison continue à vivre malgré les difficultés à être à l’écart ! La présence d’une grosse part d’habitués comme la famille Gaubert, aussi bien en hébergement que sur le restaurant, fait que je ne dois pas être si mauvais ! ».
Lionel connaît l’histoire de l’établissement et le poids de son héritage. « La maison, une ancienne ferme de 1742, a été créée par Marie-Thérèse Marty en 1922 sous le nom du Coq Hardi. Fermière, elle assurait la laiterie et la boucherie d’Odeillo, et a été à l’origine du commerce dans l’avenue Brousse à Font-Romeu avec l’ouverture de la première Guinguette en 1913. » Pourquoi le nom de Coq hardi ? « Le premier chef de cuisine, Louis Barthe, ancien Poilu, avait combattu et perdu nombre de camarades à Verdun, ville où se trouvait et se trouve encore un hôtel, le Coq Hardi. Ce nom lui rappelait le souvenir de ses camarades disparus. » 
L’établissement a eu rendez-vous avec l’Histoire. Dans les années 30, le jeune Jean Moulin accompagné de sa maman, venait y passer quelques jours depuis Béziers. Joseph Jean Mercier, premier nom clandestin de Jean Moulin, marchand d’art à Arles y est passé à la fin septembre 1941…

Des anecdotes et des personnalités

Le Coq hardi aussi animait le village avec un carnaval organisé des années 30 à 50, il concurrençait même celui de Ria ! Le village aussi se souvient des bals du dimanche donnés au 1er étage des garages, devenus la boucherie Comes. « François Sageloly, qui a tenu le Coq hardi avec sa femme, puis avec son fils de 1945 à 1999, communiste notoire, faisait des blagues au curé du village. Il lui volait son vélo, il chantait l’Internationale sous les fenêtres du presbytère ou encore déréglait l’horloge de l’église pour faire rater le début de la messe !  » 

Avant la construction du Centre national d’entraînement en altitude, l’athlète Colette Besson venait y prendre sa douche, alors que Daniel Herrero, l’entraîneur emblématique du RC Toulon des années 70/80, y avait ses quartiers lors des stages de son équipe. L’international de football Jean Tigana venait passer son temps libre lors des stages de l’équipe de France. En 1999, le Coq Hardi change de nom et devient  « La Chouette ».

 

Bistrot de pays, label Qualité Tourisme et repas contés !

Totalement rénové en 1981, l’établissement subi de gros travaux en 2019. Il est labellisé « Bistrot de Pays » depuis 2009 et sa table, labellisée « Qualité Tourisme ». Cette année, après deux ans d’interruption en raison de la crise sanitaire, Lionel relance les fameux repas contés de l’hiver. Alexis Sarrut, accompagnateur en montagne à Aventures Pyrénéennes, fait rêver les gens autour d’un bon et solide repas catalan.

Mercredi 2 mars. 19 h 30, repas contés. Repas avec produits du terroir et contes et légendes de la montagne avec Alexis Sarrut. Réservation Tél.04 68 30 42 93