Font-Romeu-Odeillo-Via : la flamme de la Liberté pour commémorer le 8-Mai

La Flamme de la Liberté est un hommage à toutes celles et à tous ceux qui surent dépasser leur destin individuel afin de préserver les valeurs de la République et d’assurer le destin collectif de la France.

La cérémonie du 8-Mai qui s’est déroulée au monument aux Morts, a été précédée par un évènement peu connu, mais tout aussi historique. Il s’agit de l’accueil de la flamme de la Liberté, un hommage à toutes celles et à tous ceux qui surent dépasser leur destin individuel afin de préserver les valeurs de la République et d’assurer le destin collectif de la France. Ainsi, une flamme est allumée aux quatre stèles érigées en Mémoire, dont celle de Dorres, qui a éclairé la flamme de Font-Romeu, par l’intermédiaire de son maire Alain Colomer. Jeanine Garrabé-Pouget, adjointe au maire, et Alexandre Anger, directeur à la communauté de communes, ont accueilli la flamme, en mairie de Font-Romeu-Odeillo-Via. Cette flamme a ensuite été portée par une jeune romeufontaine, Luna Gauthey, suivie par Alain Luneau, maire, ses adjoints et conseillers municipaux, des sapeurs-pompiers, de la gendarmerie, les Anciens combattants et le public. Christian Mahé, membre du Souvenir français, a lu un texte retraçant la Résistance dans le Capcir et la Cerdagne. Les Romeufontains ont caché de nombreuses familles juives. Le plus connu des enfants, caché avec sa famille, est Jean Tenenbaum, connu plus tard sous le nom de Jean Ferrat. Il est resté 2 ans à Font-Romeu.