Osséja – La Résidence de France fait peau neuve

La présidente du Département Hermeline Malherbe et la présidente de l’Office public de l’habitat 66 (OPH66), Toussainte Calabrese ont visité les 39 logements de la Résidence de France, nouvellement réhabilitée. Elles étaient accompagnées d’Aude Vives et Michel Garcia, conseillers départementaux du canton Pyrénées Catalanes. La visite s’est effectuée en présence du maire de la commune, Roger Ciurana, et de ses adjoints.

La Résidence de France, construite en 1973, est en cours de réhabilitation par l’Office public de l’habitat 66*. Composée de 39 logements, elle comprend deux bâtiments. Les travaux, commencés en juin 2021, auront une durée de 16 mois. « L’accès au logement est une priorité du Département car le logement est un poste de dépenses important pour les ménages qui pèse sur le pouvoir d’achat et génère des inégalités. Et avec cette rénovation qui fait de ces logements des logements économes, nous démontrons que nous pouvons concilier accès au logement, préservation de l’environnement et pouvoir d’achat », a expliqué Hermeline Malherbe. « Avec le double objectif d’améliorer le cadre de vie des locataires et préserver leur pouvoir d’achat avec une baisse de 25 % des factures d’énergie« , a souligné Toussainte Calabrese.

Une rénovation valorisante pour le village

Les travaux ont conduit à la pose d’un bardage, d’un toit en ardoise, de nouvelles menuiseries, la création de terrasses ouvertes ou encore un soubassement en pierre. « Cette rénovation participe à la valorisation et à l’embellissement de l’entrée du village. Ça change totalement l’image que l’on avait des HLM, a estimé le maire Roger Ciurana. La qualité de cette rénovation dépasse toutes nos espérances« . Les bâtiments ont également gagné en confort avec l’isolation des combles et le remplacement de l’ensemble des systèmes de production de chauffage, d’eau chaude et de ventilation. Pour ce chantier, sept lots ont été constitués, tous attribués à des entreprises des Pyrénées-Orientales. Le coût de l’opération s’élève à 3,2 millions d’euros avec la participation de l’État dans le cadre du Plan de relance avec le Département pour un montant de 253 500 €.

*L’OPH 66, avec sa filiale Roussillon habitat, reconnu 1er bailleur social du département, représente à lui seul 60 % de la production de logement social, il construit plus de 300 logements par an et en réhabilite 200. Il gère un parc de plus de 14 000 logements.