Osséja – Le groupe scolaire a cinquante ans

En 1972, l’école change de lieu et est détruite. Elle quitte le cœur du village, l’actuel forum, pour être implantée un peu plus en hauteur. Retour sur le cinquantenaire du groupe scolaire que la commune, les enseignants et l’équipe éducative ont souhaité fêter.

Sous le mandat de Paul Foulquier, alors maire d’Osséja, le nouveau groupe scolaire sort de terre début 1971 et inauguré en avril 1972. En 50 ans, beaucoup de choses ont changé, d’amélioration en amélioration, l’école, aujourd’hui en Regroupement pédagogique intercommunal avec Palau-de-Cerdagne, « a toujours été une priorité pour notre commune », a expliqué Valérie Delès, adjointe chargée de l’école. Il était important de marquer le centenaire de l’école, ce que se sont employés à faire les élus, l’équipe pédagogique du groupement scolaire, les parents d’élèves, les Atsem, le personnel du restaurant scolaire et du Sivu. Une riche idée à laquelle ont répondu de nombreux Osséjanais qui se sont replongés dans leurs jeunes années via l’exposition de photos de classe. Deux des institutrices présentes à l’inauguration en 1972 s’étaient déplacées « Mmes Cazes et Combescure que je salue. Nous aurons une douce pensée pour l’Atsem Rosette Marty ainsi que l’institutrice Roselyne Morat qui n’a pu se déplacer mais qui nous fait parvenir une jolie lettre« , a rajouté Valérie Delès, qui a elle-même fréquenté la « nouvelle école ».

Le multistade inauguré

Puis, tout ne fut que bonne humeur et ambiance festive avec la flashmob, le concert de l’orchestre à l’école mené de main de maître par Nuria, la kermesse et les jeux. Et si l’école a changé depuis 50 ans, la dernière réalisation, l’espace Pitch’One, inaugurée en ce jour par son concepteur, François-Emmanuel Vigneau, Roger Ciurana, maire, Valérie Delès, adjointe, Cathy Capdevila, et Georges Armengol, président de l’intercommunalité, restera parmi les projets forts de l’école. « Je salue François-Emmanuel Vigneau, d’ailleurs descendant d’Emmanuel Brousse, concepteur de ce multistade. Cette structure innovante a été financée par la commune, l’Agence nationale du sport, le Département et l’intercommunalité Pyrénées-Cerdagne« , a dit le maire. Un multistade vite mis à l’épreuve avec l’animation survitaminée mise en place par les deux animateurs du Sivu enfance jeunesse avec des confrontations foot parents élèves. La journée s’achevait avec un apéritif offert par la municipalité, le tirage au sort de la tombola organisée par l’Association des parents d’élèves de la Vanéra, le tout sur fond de musique avec Frédéric Fourmond.