Saint-Estève : le Train jaune raconté par Pierre Cazenove

C’est une belle histoire que va conter Pierre Cazenove, le lundi 13 juin, à 18 h 30, au théâtre de l’Étang. Celle qui commence avec la création de la ligne électrique de Cerdagne à l’aube du XXe siècle dans le département. Comme dans beaucoup de régions de France, elle illustre, ans les Pyrénées catalanes, l’arrivée du progrès dans les hauts cantons du Conflent, de Cerdagne et du Capcir. Si le titre de cette conférence « Le canari, un train qui défie le temps… » évoque un oiseau aux couleurs jaunes éclatantes, il n’en demeure pas moins que c’est un « oiseau » rare dans le contexte actuel des transports ferroviaires français. Toujours propriété de la SNCF, il fait partie de ces lignes secondaires qui irriguent le territoire national et qui sont menacées par la dure loi de la rentabilité. Outre cet aspect non négligeable, plus que centenaire, le matériel roulant du Train jaune fait partie du patrimoine industriel, et l’on pourrait ajouter, identitaire, tant ce train est « attaché » à la région par des liens parfois difficiles à expliquer.

Mieux connaître l’histoire du Train jaune aujourd’hui, c’est garantir la sauvegarde et la transmission de son patrimoine aux générations futures. Paul Séjourné, Albert Gisclard, Jules Lax, ainsi qu’Emmanuel Brousse sont les artisans les plus connus de cette formidable épopée, mais d’autres acteurs plus discrets, anonymes le plus souvent, méritent le respect. Auteur d’un ouvrage, en 1988, destiné à une découverte touristique du Train jaune, le conférencier Pierre Cazenove a décidé une fois à la retraite de l’enseignement d’approfondir le sujet. Il a trouvé avec des amis partageant sa passion pour cette ligne de nombreux documents qui illustrent les publications thématiques Les carnets du Train jaune (éditions Talaïa, 8 tomes parus à ce jour). Il propose au public d’aller à leur rencontre.

Un CEPS en entrée libre et gratuite.